Jeux vidéo enfants et ados : imposer ses règles

Les parents doivent assurer le développement psychomoteur de leur enfant. Pour ce faire, il ne faut pas l’autoriser à jouer aux jeux vidéo très tôt. En outre, la durée de l’exposition à l’écran est à limiter, idem pour l’accès à certains contenus. Focus sur les règles qu’il faut instaurer.

Quand un enfant doit-il jouer aux jeux vidéo ?

Les parents ne doivent pas permettre à leurs enfants de jouer aux jeux vidéo s’ils sont âgés de moins de trois ans. À cet âge, toute exposition aux écrans est à bannir. Les petits moins de 6 ans ont besoin d’apprendre à se servir de leurs mains et de leurs doigts. C’est pourquoi il ne faut pas leur offrir une console portable personnelle, mais plutôt un cahier de dessin ou d’écriture. C’est à partir de 9 ans que votre bout de chou peut commencer à se divertir avec une PlayStation ou à surfer sur la toile tout en étant surveillé.

Quelles sont les règles qu’un gamer doit respecter ?

Les parents ne doivent pas autoriser leurs jeunes enfants à jouer à leur console plus de 60 minutes par jour. Les moins âgés ne peuvent pas dépasser les 45 minutes et cette durée peut être allongée au fur et à mesure. Plus, le temps de divertissement autorisé s’augmente, plus, l’adolescent a besoin d’une chaise ergonomique ultra confortable, par exemple un fauteuil de gaming parfaitement rembourré, muni d’un dossier et d’une têtière.

Il ne faut pas permettre à son petit de se divertir sans surveillance dans sa chambre, au risque de le voir s’adonner à un jeu violent et immoral. Le mieux est d’installer le PC dans la pièce de vie, là où toute la famille peut jeter un coup d’œil à son écran.

Comment encadrer ses enfants dans la pratique du jeu vidéo ?

Jeune enfant

Les parents doivent être attentifs au type de jeux vidéo que leurs enfants réclament afin de mieux les encadrer. Le Pan European Game Information ou le système PEGI permet de trouver le loisir adapté à tel ou tel âge. En outre, il est nécessaire d’instaurer un ensemble de règles pour que le gamer puisse trouver l’équilibre entre plaisir et stabilité. Vous pouvez par exemple autoriser votre enfant à jouer avec sa console une heure par jour. S’il respecte toutes vos conditions, n’hésitez pas à le récompenser par des « temps bonus ».

Cette activité vidéo ludique peut être une source de plaisir à partager si vous la pratiquez en famille. Il s’agit de la meilleure façon de comprendre ses petits et de leur donner l’occasion de parler de ses aventures et de ses expériences en tant que gamer. En connaissance de cause, vous serez moins sévère envers votre bout de chou

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *